Le vin, les vins, ma cave à vins...

et bien-sûr les dégustations BachiC FilleS.
Et lauréate du Wine Blog Trophy 2013.
Enfin tout ça quoi !

vendredi 29 mars 2013

Vdv #54 : soyons joueurs !

En tant que Présidente des Vendredis du Vin de ce mois-ci, j'avais envie de vous faire jouer. Certains le font déjà, d'autres jamais (enfin pas de cette manière), donc il a bien fallu (joueuse que je suis) m'y mettre aussi.

signé Rémy Bousquet bien-sûr !


Je ne savais ni comment ni où ni avec qui quand, du haut de la France, Eric Leblanc m'a approché via facebook pour un vendredi du vin en duo dans la convivialité et la bonne humeur.
Une occasion de nous rencontrer in real life, une opportunité aussi de nous apprécier par le jeu, en commençant par les bouteilles présentées.
Bingo ! C'est parti et tout fut plié (oups ...) en quelques heures un certain mardi 26 mars dans mon home sweet home ligérien.
Eric qui ne peut que me comprendre in love de la touraine (tourangeau toi-même), et dont les premières paroles furent dès les deux pieds posés sur le chemin de terre sacré : "Aaaahhh ! Je ne pouvais t'imaginer ailleurs qu'ici. Tout te correspond !"
(Ah oui ? Euh... Ca se sent tant que ça ? Je transpire ma vie moi ? Lovely my life !)

Arggghhh ! Comment deux bavards passionnés peuvent-ils se rencontrer ? En prenant leur temps...
(Hey you ! Comment tu nous sais ?)





Comme le fait d'un hasard, on s'est rendu compte avec Eric qu'on s'est jaugé déjà bien avant notre première journée (comme si nous avions besoin de ça pour penser nous connaître...), tant et si bien que nos bouteilles étaient choisies hors des sentiers battus. (Rhaaaa... tu as voulu jouer ? Tiens !! Allez, prends ça et sens, ressens et repère-toi, roule et miaoute, pars et surtout reviens... une fois que tu as trouvé)




Mon acolyte a commencé fort avec le Château Bethanie, une bulle blanche.
Prise dans la discussion, j'ai oublié de fermer les vannes. J'ai posé ma vigilance. Le vin m'a cueilli.
Au nez, une très belle fraîcheur, une complicité porte les arômes du Chardonnay, la structure du vin, cépage que j'ai trouvé facilement.
Un joli chapeau empêche les vapeurs de s'évacuer si bien qu'on se trouve dans une intimité à renifler une odeur de peau, à prendre un sentier inconnu ou encore à garder un secret. Il fait humide et chaud. Il fait bon comme une soirée de plein été. (- Eric, ce cépage qui comporte en son mot 3 syllabes et qui finit en "in", je ne le trouve pas, en même temps je n'en ai jamais goûté. - Savagnin ? - Oui c'est ça. Il y a du Savagnin. - Oui - Jura - Oui)
Une note cacaotée vient parfaire le tout, laissant une impression empreintée de suavité.
En bouche, la bulle est fine et légère, présente mais sans être encombrante. Il nous est facile de rester sur une touche de moka. Les cailloux blancs apparaissent sur le sol et enfin, on voit la profondeur tel un puits aspirer le superflu. Lait et herbe grasse dessinent une rondeur accueillante. L'acidité est allègrement relevée en fin de bouche. La dégustation commence bien, je me laisse aller aux paroles d'Eric tout en continuant de siroter ce crémant du Jura qui claque gentiment sur mon palais.




















(Ici, chaque coopérateur apporte 100% de sa récolte)



Le deuxième vin qu'Eric me présente est tout aussi étonnant.
Pas de syrah... Je ne comprends pas.... Un mono-cépage, épicé comme la classe d'un humour de gentleman.  Accessible et charismatique, une couleur framboise pas trop soutenue, je ne sais ni où partir ni comment. Je me concentre sur le sol. Celui-ci est riche mais aéré aussi. Un goût de badiane en mélange à la vanille nous enveloppe dans du velours. Doux et intense, sûre mais léger. Je suis déroutée par tant de complexité.
Je sens la vie de son lieu de naissance sur mon visage, la douceur de la cannelle, la tiédeur discrète de l'air m'emmène sur des collines... Où suis-je ? Et surtout qui est-il ? Admirative devant ce col droit et digne, je donne ma langue au chat.
(Quoi ? Mais dis c'est quoi ce truc ? Ca s'écrit comment ? Ah oui ? Braucol...) Je ne connaissais même pas l'existence de ce cépage.... Du Domaine de l'Aubarèl dans le gaillacois.
Merci Eric ! Heureuse d'avoir appris un nouveau cépage !



(Lucas Merlo, vigneron indépendant gaillacois)








Enfin là, tout est presque dit lorsqu'il me sort de derrière les frigos sa dernière bouteille...
Une toute guillerette,toute mignonnette, un moelleux d'un jaune paille à faire venir les moissons.
Une acidité qui me plaît à l'équilibre accordé, les montagnes se poussent vers le loin laissant un lac s'épandre et prendre toute sa place. Le ciel est clair, aucun nuage ne vient assombrir ce paysage à la fois désertique et riche.





(Bon sang, je connais. Ca me rappelle la maison de mon enfance... Qu'est-ce-donc... Je ne sais pas, ne trouve pas, ça ne sort pas et pourtant, je l'ai eu en bouche plus d'une fois.... Eriiiiiiic ?! - On peut le trouver en vin doux nat... - Muscat !)

Ce moelleux est d'une précision... un boucher japonais ne ferait pas mieux avec ses couteaux... Un véritable Edward aux mains d'argent. Ca cisaille dur, c'est net et précis avec une belle amertume en fin de bouche.






(une association d'hommes
installés en Languedoc-Roussillon)


Apprendre. Encore et encore, découvrir, élargir l'horizon, étirer l'atmosphère toujours un peu plus...
Merci Eric pour ces instants agréables, le nez dans le verre, les oreilles à l'écoute et les papilles au garde-à-vous. Et merci de m'avoir envoyée ailleurs qu'en Loire, dans un autre espace-temps.
Allez, on échange nos restants de bouteilles ? Belle route et à bientôt !
(Eric, un homme à connaître, une sensibilité à fleur de peau, toujours prêt à renseigner, à donner et à faire d'une journée un magnifique moment)









2 commentaires:

  1. Merci pour ces mots qui me touchent, Anne, c'est adorable. J'étais vraiment ravi que l'on se rencontre en chair et en os. Et que les vins t'aient plu. Bises et à très bientôt, Eric.

    RépondreSupprimer
  2. Eric Leblanc30 mars 2013 10:21

    Salut Anne, pour compléter cette dégustation, voici les liens de deux interviews que j'ai réalisées avec mon collègue Patrick Fargeot.

    Fruitière Vinicole d'Arbois : http://blog.lavignery.fr/?p=197

    Domaine de l'Arjolle : http://blog.lavignery.fr/?p=313

    Bonne lecture et à bientôt,

    Eric

    RépondreSupprimer

Vos commentaires sont les bienvenus !