Le vin, les vins, ma cave à vins...

et bien-sûr les dégustations BachiC FilleS.
Et lauréate du Wine Blog Trophy 2013.
Enfin tout ça quoi !

vendredi 26 avril 2013

Belles surprises chez la fille de Raymond

Partir dans un monde de surprises, c'est là que notre président de ce mois, David Faria, bicéphale buveur de son état, a décidé de nous emmener.


La participation de Rémy Bousquet

Loin de tout et dans le mille, je décide de monter dans le train des Vendredis du Vin #55 rejoindre mes acolytes.
Et comme on peut (et qu'on le fait !) me reprocher d'être un peu trop ligérienne, trop chauvine, je vous emmène vous régaler les papilles dans la capitale du monde viticole français. Et toc ! Na ! Non mais...
Oui, Bordeaux n'Co !! Déjà on enlève Bordeaux et on garde Co. Les régions alentours comme Pauillac, Pomerol, Saint-Estèphe, Saint-Julien etc. 
Dirigeons-nous sur Saint-Emilion.
Rétrécissons notre champ de vision sur un horizon de 32 hectares, sur un domaine familial. 
Allons chez Raymond. Ou du moins aujourd'hui chez Nicole.
Ah Nicole ! La fille de Raymond, que j'ai eu le plaisir de rencontrer (trop brièvement) il y a de ça près d'un an alors que je jouais ma touriste dans ce village essayant vainement de trouver une Marilyn Johnson (I love Saint-Emilion) que je n'aurais de toutes façons pas reconnue...


Nicole Tapon

Je me revois loin de toutes ces boutiques scintillantes, au lustre disproportionné, avec le vendeur attendant le client dessous, l'oeil encore plus affûté qu'un agent d'assurance. Je me revois, par hasard dans une petite rue, à l'entrée d'une maison-salon-boutique, à frapper pour demander l'autorisation d'y entrer...





Après dégustation et dans l'attente d'un verdict entre nos papilles et notre portefeuille (parce-qu'il faut bien se l'avouer, c'est souvent ainsi que ça se termine), nous sommes repartis avec une caisse de BB Moines sous les bras. Une petite cuvée belle à souhait, du merlot à gogo.
Et la surprise mon cher David se trouve là. Dans un coin de ce charmant village aux allures rutilantes, on entre dans une matière mate. Que du vrai ici. Et à écouter Nicole, on ne peut être dupé.
On serait reparti avec la baraque toute entière mais bon... Restons raisonnable...




Cette cuvée est simple et tendre. Nos papilles regorgent de soleil à ne plus savoir qu'en faire. On se goinfre de fruits rouges et on a envie de sourire au premier venu. La vie est belle, on a envie de la crier à la volée.






Ca croque sous la dent, c'est juteux et c'est tant mieux.
Du plaisir immédiat à grandes lampées, des chapitres de gourmandise qui dégoulinent, des paniers de framboises à n'en plus finir, ça éclate de belle maturité en tous sens.
La terre est chaude et douce, on s'y sent bien. Réconfortée dans un nid de générosité, je laisse à mon palais ligérien le soin de nous installer délicieusement dans une traversée sans nom, en tout cas euphorique et bien-sûr élégante. Ce vin vient me chercher dans sa belle texture crayeuse, dans sa lourdeur délicate et pleine de poésie, dans sa rondeur ravissante et sereine. Je me laisse porter à ses exigences, avec plaisir, que dis-je avec plaisir... avec grand plaisir.
A chaque ouverture de bouteille, l'effet est là, toujours aussi surprenant. Alors jetons nos talons après une journée de travail et après avoir claqué la porte derrière nous, et, pieds nus sur le canapé d'herbe, prenons du bon temps le soir au printemps !



d'autres cuvées du domaine


Domaine Raymond Tapon
Nicole Tapon
23 rue Guadet
33330 Saint-Emilion
06 10 48 26 55


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus !